Le Hague Dike

Le Hague Dike est une fortification de terre qui barre toute la Hague à sa partie la plus rétrécie, entre l’anse de Vauville et la baie de Quervière, transformant ainsi la presqu’île en très vaste camp retranché. La fortification consiste en un talus parfois important aujourd’hui boisé et incorporé au paysage bocager. A ses deux extrémités, il est relayé par deux petites vallées,  la Vallée de la Sabine à Eculleville et la Vallée d’Herquemoulin, qui par leur encaissement constituaient des défenses naturelles suffisantes. L’ouvrage proprement dit est limité au seul plateau mais n’en mesure pas moins de 2700 mètres de longueur. Le camp renferme huit de nos communes actuelles et comporte deux ports naturels, Omonville-La-Rogue et l’anse Saint-Martin.

L’histoire de sa construction est relativement complexe. Elle a pu être retracée grâce aux fouilles qui ont été effectuées de 1951 à 1953 et en 1984. Un premier rempart semble avoir été érigé à l’âge de Bronze (2ème millénaire avant Jésus Christ). Celui-ci a ensuite été renforcé et agrandi au IXe siècle probablement par les Vikings qui lui ont donné une structure proche de celles des grands camps danois. Des traces d’habitations médiévales des XIVe , XVIe siècles ont été retrouvées appuyées sur son bord intérieur.

Texte rédigé par la Direction Régionales des Affaires Culturelles de Caen.

Galerie photos