Promenons-nous dans le bois…

PROMENONS NOUS DANS LE BOIS… du château de Beaumont-Hague

Le château de Beaumont est environné d’un bois, fort apprécié par des voyageurs célèbres. Ainsi le chanoine Pigeaon, dans la semaine religieuse (1871/72) le décrit ainsi : « cette verdure et ces grands arbres qui s’élèvent sur le fossé, réjouissent agréablement la vue au milieu de ce pays généralement nu et trop souvent stérile. Le château… est entouré de belles eaux et précédé d’une longue avenue ».

Cas exceptionnel pour la Manche, nous savons qui a planté ce bois : c’est Pierre-Guillaume de Beaumont (1710-1771), le constructeur de la partie XVIIIe siècle de l’Hôtel de Beaumont, auquel on peut aussi attribuer les aménagements du château de Beaumont (fenêtre XVIIIe siècle, orangerie etc.…)

Bon-Marin Duval, cultivateur, maire et notaire à Eculleville, parle avec lyrisme des plantations de Beaumont :

Les plantations de feu M. Jallot de Beaumont, dans la commune de Beaumont, prouve que l’on peut en faire avec succès partout. Plus de 200 hectares (1.000 vergées) du plus mauvais terrain, la plupart en coteaux escarpés et stériles, et extrêmement exposés aux vents, sont maintenant couverts d’une forêt de hêtres qui fait l’ornement d’une propriété, qui, avant cette superbe plantation, était le séjour le plus triste et le plus désagréable.

La Hague aussi a ses beautés, grâce à cet homme audacieux, qui a prouvé que l’on pouvait partout forcer la nature à s’embellir. Quand on voit ces arbres majestueux, grimpés en quelque sorte le long de ces coteaux arides, entre les rochers, on ne sait qui doit le plus étonner, ou des succès ou des obstacles. Eh bien cet homme de génie n’a point eu d’imitateur ! Personne n’a même songé à lui élever une statue ; son nom sera oublié par ceux qui recueilleront le fruit de ses travaux.

Galerie photos